2001 Organisation industrielle et nouveaux espaces de régulation

Journées d’étude 5-6 Avril 2001

ORGANISATION : IREPD (université Grenoble-II) / association Recherche & Régulation

CONTACT : Jean-Pierre Chanteau (Jean-Pierre Chanteau@upmf-grenoble.fr) Tel 04 76 56 35 90

SECRÉTARIAT : Anne Le Capon (Anne.LeCapon@upmf-grenoble.fr) Tel 04 76 82 59 49

Ces journées d’étude visent à mettre en commun et à confronter des hypothèses de travail sur des problématiques communes ou complémentaires. Elles sont organisées en quatre carrefours (avec 4 interventions de 20 mn environ suivies d’un débat entre les participants) qui permettent à la fois de dresser des bilans partiels des acquis et d’explorer des pistes de recherche.

Ces journées s’inscrivent dans un esprit d’animation de la recherche autour des hypothèses fondatrices de la théorie de la régulation. Elles s’efforcent aussi de s’ouvrir aux questionnements venus d’approches voisines (économie des conventions, évolutionnistes…).

5 avril (matin) : 9h45-13h

CARREFOUR 1. Vers un régime d’accumulation post-fordiste : quelle(s) convergence(s) des organisations industrielles ?

(Que révèlent les transformations observées au niveau des firmes (notamment en matière de relations inter-industrielles, d’innovation technique/R&D/investissement…) sur l’émergence d’une nouvelle norme d’organisation productive et de mobilisation du travail et du capital ?)

• Introduction : Martine Gadille (CNRS-IDEFI)

• Contributions :

– Benjamin Coriat-Olivier Weinstein (université Paris13/CEPN) : “ Les institutions de la R&D ”.

– Martine Gadille (CNRS-IDEFI) : “ La diversité des parcours d’innovation des PME DBLQUOTE .

– Philippe Vrain (CEE) : “ Le rôle des PMI dans les transformations du régime de concurrence ”.

– Bernard Billaudot (université Grenoble2/IREPD) : “ La caractérisation des nouvelles formes d’organisation industrielle et des modalités associées de concurrence ”.

5 avril (après-midi) : 14h30-17h30

CARREFOUR 2.  Quel rôle du politique dans les évolutions économiques ?

(Comment la logique du politique structure – ou non – les dynamiques macroéconomiques (l’insertion internationale et la diversité des trajectoires nationales) et les organisations industrielles ?)

• Introduction : Jean-Pierre Chanteau (université Grenoble2/IREPD).

• Contributions :

– Mario Dehove (université Paris13/CGP) : “ Légitimité et cohérence des nouvelles échelles de régulation : le cas de l’Europe ”.

– Jacky Fayolle (université Grenoble2/OFCE) : “ Le pouvoir structurant des politiques publiques : l’exemple des politiques d’emploi en Europe uote .

– Mehdi Abbas (université Grenoble2) : “ L’OMC : affaire d’Etats ou d’entreprises ? ”

– Pierre-Yves Gomez (EM Lyon) : “ La progression de l’idée démocratique en France depuis le XIXe siècle et les transformations du gouvernement d’entreprise ”.


 6 avril (matin) : 9h45-13h

CARREFOUR 3.  Le rapport salarial, un avenir pluriel ?

(L’hétérogénéité des évolutions en cours traduisent-elles la persistance d’un régime de crise du rapport fordiste ou l’émergence d’une nouvelle norme intégrant une grande diversité de situations d’emploi. ?)

• Introduction : Laurence Baraldi (université Grenoble2/IREPD).

• Contributions :

– Jean-Philippe Touffut (EHESS) : “ L’éclatement des relations salariales : la difficile succession du rapport salarial fordiste ”.

– Christian du Tertre (université Paris9/IRIS) : “ Services immatériels et nouveau rapport salarial ”.

– Pierre Berthaud-Michel Rocca (université Grenoble2/IEPE-IES) : “ Mondialisation et emploi : du bilan économétrique aux interrogations structurelles ”.

– Antoine Jeammaud (université Lyon2/IETL) “ L’espace ménagé par le droit du travail à la diversité des conditions des salariés. ”

 • Introduction au débat : Henri Nadel (université Paris7/GERTTD).

6 avril (après-midi) : 14h30-17h

CARREFOUR  4. Les conditions de stabilisation d’un mode de régulation post-fordiste ?

A quel niveau territorial penser la “ stabilisation ” des évolutions en cours, notamment en ce qui concerne l’organisation des firmes, le rapport salarial et leur insertion internationale ?)

 • Animateur : Benjamin Coriat

• Introduction à la table ronde :

– Pascal Petit : “ Nouveau régime d’accumulation et perspectives de plein-emploi ”.

– Robert Boyer : “ Trois perspectives sur les modes de régulation « post-fordistes » : les technologies de l’information, la financiarisation et l’intégration régionale ”.

– Avec : Antoine Jeammaud, Bruno Jobert, Henri Nadel…

Discussion

Pas encore de commentaire.

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Cliquez ici pour revenir a l'accueil

Cliquez ici pour recevoir par email une notification a chaque nouvel article.

Copyright

Licence Creative Commons
Le contenu de ce site est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.
Image CC Becky Fairbanck

%d blogueurs aiment cette page :